Semaine 1 : Démarrer l’Avent avec l’histoire d’un calendrier

Nous sommes en Décembre, le 1er.

Il y a ceux qui trépignent d’impatience d’ouvrir la première fenêtre du calendrier de l’avent pour savourer une sucrerie en chocolat !

Il y a ceux qui se disent « oups ! » le compte à rebours a démarré et je n’ai encore rien fait !

Il y a ceux qui ont déjà une indigestion de la dinde fourrée aux marrons !

Il y a ceux qui aiment les préparatifs et la magie de Noël et qui ont déjà des étoiles dans les yeux !

Alors que vous soyez joyeux, tristes, détendus, stressés, surexcités, blasés ou indifférents, j’ai choisi durant ce temps de l’avent de vous offrir une de mes ressources.

 

Chaque semaine, il vous suffira de prendre quelques minutes pour recevoir ma surprise !

 

Ça commence aujourd’hui par une histoire de calendrier !

Il y a un an, jour pour jour, je découvrais un village incas au Pérou qui s’appelle Pisaq. Comme, je n’ai jamais eu pour coutume de suivre les touristes, j’ai choisi un chemin de randonnée assez sportif pour rejoindre les ruines de ce village incas. Les panneaux de signalisation étaient rares voir inexistants. Je marchais seule et je ne rencontrais personne mais à chaque pas, je me sentais confiante.

Mon GPS interne m’a guidé vers une surprise super chouette ce jour là…un lieu magique où trônaient plusieurs ruines, un lieu empreint d’une énergie douce où je me sentais totalement en sécurité. Je me suis assise et j’ai commencé à méditer dans cette atmosphère douce et chaleureuse…

…Je percevais une infinie paix…bercée peu à peu par des sons de flûtes de pan qui se rapprochaient de moi. Lorsque je finis par ouvrir les yeux, je vis un homme qui jouait de la flute quelques mètres plus loin. Je suis allée le remercier puis nous avons commencé à discuter. Il s’agissait d’un « sacerdote » : c’est le nom que l’on donne à un « chamane » dans la culture andine.

Il parlait peu et pourtant j’avais la sensation étrange de communiquer avec lui.

Au bout d’un certain temps, il prit mes mains et m’offrit un cadeau : un calendrier incas avec des statuettes sculptées et des boules de météorites représentants la dualité féminine-masculine.  Il me dit « ce matin, je savais que je donnerais ce calendrier à une personne et il est pour toi car regarde au centre du calendrier, il y a un colibri et c’est ce que tu es dans cette vie. »

Je lui demande ce que cela signifie et il me répond seulement qu’un jour, je m’en servirais dans mon travail avant de s’en aller !

 

Alors bien sûr, je connaissais la légende du colibri et de la goutte d’eau que Pierre Rabhi a mis en lumière en créant un mouvement qui porte le même nom mais, le calendrier ne faisait pas allusion à  cette légende amérindienne.

 

J’ai donc poursuivi mon voyage, j’ai traversé de nombreuses montagnes à bord de «colectivos», j’ai beaucoup marché aussi, j’ai rencontré une fourmilière de personnes  jusqu’à ce que je rencontre LA femme andine qui me conta enfin la légende transmise par ses ancêtres sur le colibri…

…il s’agit de mon cadeau, le moment où les premières fenêtres de votre calendrier s’ouvre !

Au commencement, Dieu avait créé seulement des oiseaux (aigle, condor, colibri, palombe,…) et tout ce monde des oiseaux communiquait directement avec Dieu.

Un jour, Dieu leur dit : « Je vais créer un homme et vous ne serez plus seul. Mais, je ne serais pas là pour le voir. C’est pourquoi, lorsqu’il arrivera et sera présent avec vous, vous viendrez me transmettre le message. »

Ainsi, lorsque le premier homme (Christ) est sorti de la Terre, tous les oiseaux partirent communiquer le message à Dieu. Seulement en chemin les oiseaux rencontrèrent des obstacles comme des tentations et au final, seul le colibri arriva jusqu’à Dieu.

Lorsque Dieu lui demanda à quoi ressemblait cet homme, le colibri lui répondit à un tube avec 2 ailes…ça laisse perplexe, non ? En fait, la légende raconte que le colibri n’avait vu que les organes génitaux de l’homme !!

Depuis, le colibri représente le symbole du « messager de Dieu ». C’est le seul oiseau qui se nourrit uniquement du nectar des fleurs, d’où sa valeur précieuse et son énergie pure. L’aviez-vous déjà identifié cela ? …quelle divine récompense !

Aujourd’hui, la moralité de cette histoire et de ces rencontres : c’est que je ne sais pas encore si j’incarne dans ma vie le colibri, je ne sais toujours pas comment me servir du calendrier et des cadeaux que j’ai reçu… Mais il y a une chose que je sais et que je sais faire : c’est me nourrir des fleurs, de leur nectar, de leur essence, de leur vibration…je sais que chaque fleur est un cadeau. Chaque fleur avec laquelle je travaille est une messagère pour moi comme pour tous ceux que j’accompagne sur leur chemin de conscience.

Merci infiniment la Création, je vous laisse et je repars jardiner !

A bientôt !

Blandine

 

 

 

4 réflexions au sujet de “Semaine 1 : Démarrer l’Avent avec l’histoire d’un calendrier

  1. Howdy very nice web site!! Guy .. Excellent .. Wonderful ..
    I will bookmark your web site and take the feeds also?
    I’m happy to find numerous useful info here within the
    post, we’d like develop more techniques on this regard, thank you for sharing.
    . . . . .

Laisser un commentaire